Belgocontrol et la SOWAER soutiennent l’évolution des aéroports de Liège et Charleroi

Aujourd’hui, Belgocontrol et la SOWAER ont signé un contrat cadre qui définit la gouvernance et le financement de projets communs. Le contrat cadre permet une collaboration plus souple et efficace dans l’intérêt des aéroports de Liège et Charleroi.

Mardi 24 janvier 2017


En tant que responsable de l’infrastructure des aéroports régionaux wallons, la SOWAER collabore avec Belgocontrol pour installer l’infrastructure nécessaire pour la gestion de la navigation aérienne. Vu les évolutions continues dans ce secteur, des investissements dans des projets surtout techniques sont nécessaires pour pouvoir continuer à garantir la sécurité du trafic aérien, la continuité des services de Belgocontrol et la capacité des aéroports.


Le contrat cadre fixe les modalités de coopération pour le déroulement de ces projets communs :  il met en place un cadre juridique qui permet aux Conseils d’administration des deux entreprises de lancer des projets communs par la conclusion de contrats spécifiques. Une fois un tel contrat conclu, les managers responsables peuvent élaborer et exécuter le projet dans le cadre d’un mandat déterminé sans devoir revenir aux Conseils d’administration pour chaque étape dans le processus. Cela permet d’avancer plus efficacement et plus rapidement et de s’atteler à plus de projets.


Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol : «Belgocontrol veut continuer à investir dans l’amélioration de notre prestation de service sur les différents aéroports belges. Dans les prochaines années nous prévoyons un budget de 97 millions d’euros  pour entre autre la modernisation de nos installations techniques. Le contrat cadre est la suite logique pour pouvoir entamer concrètement les projets planifiés aux aéroports régionaux wallons. Il s’étend sur une période de 10 ans.»

En ce qui concerne le financement, le contrat cadre stipule que Belgocontrol préfinance les projets communs, les met à disposition, et que la SOWAER rémunère périodiquement Belgocontrol par après. Si nécessaire, une tierce partie – en l’occurrence par exemple les gestionnaires des aéroports – peuvent s’adhérer au contrat spécifique.


Luc Vuylsteke, Président du Comité Exécutif de la SOWAER : « Notre mission est de contribuer au développement des aéroports régionaux. Pour certains aspects ayant trait notamment à l’optimisation des trajectoires, à la sécurité aérienne ou encore à la minimalisation du bruit, nous collaborons avec d’autres instances comme Belgocontrol. Cette nouvelle façon de coopérer avec le contrôleur national du trafic aérien nous permet de réaliser plus rapidement les projets nécessaires au développement des aéroports de Charleroi et de Liège. »

Un premier projet concret où Belgocontrol et la SOWAER collaborent intensivement dans le cadre du nouveau contrat est l’installation de deux systèmes « A-SMGCS » (Advanced Surface Movement Guidance and Control System), aux aéroports de Liège et de Charleroi. Ces nouveaux systèmes permettent de suivre les avions et les véhicules sur les pistes et les taxiways. Cette vue globale améliore la sécurité de la navigation aérienne notamment pour les opérations effectuées dans des circonstances de faible visibilité. L’installation des deux systèmes requiert un investissement de 6 millions d’euros. Les systèmes seront opérationnels au courant de 2020.


Le Ministre wallon, René Collin, se félicite de cette collaboration :« Il s’agit d’une nouvelle étape essentielle pour le développement de la politique aéroportuaire en Wallonie consolidée au travers du nouveau contrat de gestion de la SOWAER. En effet, dans le respect des règles européennes en la matière, 250 millions d’euros d’investissements seront réalisés entre 2016 et 2023 dans les infrastructures liégeoise et carolo, de quoi répondre aux fortes ambitions de ces deux fleurons de l'économie wallonne.»