Belgocontrol et skyguide coopèrent pour accompagner les contrôleurs aériens après des incidents

Belgocontrol et skyguide, l’ANSP suisse, ont signé ce matin un accord de coopération sur l’accompagnement des contrôleurs aériens après des incidents. En échangeant leurs expériences, les deux entreprises veulent développer davantage cet accompagnement et même se soutenir mutuellement après de tels incidents.

Jeudi 12 janvier 2017


Les incidents de trafic aérien peuvent avoir un sérieux impact sur les contrôleurs aériens. Leur job implique une grande responsabilité et s’accompagne d’un stress énorme. Après un incident, cela peut peser très lourd sur la personne. C’est pourquoi Belgocontrol prévoit un système de CISM : Critical Incident Stress Management. Ce système existe d’ailleurs aussi chez les services de secours par exemple, comme la police et les pompiers qui peuvent également être confrontés à des situations exceptionnelles.


Le CISM offre une assistance aux contrôleurs aériens après un incident pour faciliter son assimilation et dans le but de les encadrer afin qu’ils puissent retravailler le plus rapidement possible. Dans un premier temps, cette assistance est fournie par des collègues contrôleurs aériens qui sont spécialement formés à cette fin et qui peuvent très bien se mettre à la place du contrôleur aérien concerné. En deuxième instance, on peut faire appel à des externes pour l’accompagnement. 


Belgocontrol et skyguide se sont mis d’accord pour s’échanger leurs expériences dans le domaine du CISM. Après un incident, la partie concernée pourrait rendre compte de la perception de l’événement par les contrôleurs aériens, de l’approche qu’ils ont suivie dans le cadre du CISM et des effets de cette approche. Ils peuvent également solliciter l’aide des autres s’ils ne peuvent pas garantir l’accueil nécessaire dans leur propre team CISM parce qu’ils sont trop impliqués eux-mêmes. Une concertation entre les contrôleurs aériens qui sont désignés responsables CISM constitue une autre possibilité. 

Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol : “Nous tenons à aider nos contrôleurs aériens au maximum dans les moments les plus difficiles de leur carrière. Leur bien-être est notre première préoccupation dans de telles situations. Nous voulons les aider à reprendre leur travail le plus rapidement possible grâce à l’accompagnement adéquat. Nous leur garantissons en outre aussi la sécurité optimale du trafic aérien en employant uniquement des contrôleurs aériens qui sont aptes, tant sur le plan physique que mental, à exercer leur job. La collaboration avec skyguide peut éventuellement nous apporter de nouvelles idées en la matière.”