La collaboration intense entre Belgocontrol et ANA Lux porte déjà ses fruits

Les contrôleurs aériens belge et luxembourgeois travaillent ensemble dans de plus en plus de domaines. Aujourd’hui, les deux entreprises ont fixé leurs priorités pour 2018 : la nouvelle année sera marquée par l’implémentation de nouvelles procédures de navigation par satellite au Grand-Duché de Luxembourg, grâce à l’expertise de Belgocontrol.

Lundi 18 décembre 2017

Les liens entre Belgocontrol et ANA Lux sont historiques : depuis plusieurs années, une partie du trafic aérien au Luxembourg (entre 14.500 et 24.500 pieds) est gérée depuis le centre de contrôle CANAC2 de Belgocontrol. En mars et juin 2017, Belgocontrol et ANA Lux ont signé des accords de coopération qui leur permettent de collaborer plus étroitement dans de nombreux domaines. Fin novembre, lors du sommet Gaïchel X, les gouvernements belge et luxembourgeois ont d’ailleurs encouragé les deux organisations à continuer sur la lancée en renforçant leur partenariat.

Un des premiers nouveaux domaines de collaboration est l’information aéronautique ou AIM (Aeronautical Information Management). Depuis fin juin, les pilotes luxembourgeois ont accès au Flight Briefing de Belgocontrol, ce qui leur permet de recevoir des informations de vol parfaitement adaptées à leurs besoins.

Belgocontrol a également mis son savoir-faire concernant les « atterrissages verts » ou CDO (Continuous Descent Operations) à disposition d’ANA Lux, ce qui a permis la publication de procédures CDO pour l’aéroport de Luxembourg. La technique de descente continue des avions en phase d’approche vers un aéroport permet de réduire les nuisances sonores, la consommation de kérosène et les émissions de gaz à effet de serre.

Procédures de navigation par satellite

L’échange de données et de connaissances entre Belgocontrol et ANA Lux a aussi permis de renforcer la collaboration dans les domaines suivants : analyse concernant l’implantation d’éoliennes dans les environs d’installations aéroportuaires, services météorologiques, procédures de vol et échange de données radar.  

Une des priorités pour 2018 sera l’introduction de la navigation aérienne améliorée ou RNP (Required Navigation Performance). En collaboration avec Belgocontrol, ANA Lux va élaborer des nouvelles procédures d’approche pour les pistes 24 et 06 de l’aéroport de Luxembourg. Ce guidage par satellite (GNSS ou Global Navigation Satellite System) est très précis car il fonctionne en 3D. Cela améliore encore le niveau de sécurité et l’accessibilité de l’aéroport. En Belgique, Belgocontrol a déjà mis en place ces procédures de nouvelle génération pour Brussels Airport ainsi que les aéroports d’Anvers, de Charleroi, de Courtrai et de Liège.

D’autres domaines de collaboration entre Belgocontrol et ANA Lux seront la continuité des services, la gestion de la sécurité ainsi qu’une représentation commune dans les forums internationaux.

Peggy Devestel, COO de Belgocontrol : « L’accord-cadre de coopération signé en juin de cette année a permis d’arriver, endéans les six mois seulement, à des accords et engagements spécifiques avec des résultats tangibles pour les usagers de l’espace aérien belgo-luxembourgeois. Grâce à ce genre de partenariats qui se focalisent sur des améliorations concrètes, la Belgique et le Luxembourg donnent forme au Ciel unique européen. »  
Claudio Clori, directeur faisant fonction d’ANA Lux : « Les liens entre l’ANA Lux et Belgocontrol sont historiques. L’accord-cadre de coopération permet l’échange de données et de connaissances entre nos deux organisations. Ainsi, nous pouvons profiter de nos compétences mutuelles dans divers domaines : il s’agit d’un partenariat win-win. Dans les années à venir, nous souhaitons encore intensifier cette collaboration en vue de nous préparer aux mieux à la prochaine période de référence européenne. »
François Mathieu, Head ATC d'ANA Lux; Peggy Devestel, COO de Belgocontrol; Claudio Clori, directeur ff d'ANA Lux et Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol