Première mondiale pour le service Météo de Belgocontrol

Depuis peu, Belgocontrol envoie ses données météorologiques opérationnelles à ses partenaires internationaux sous un nouveau format. Le service Météo du prestataire national de services de navigation aérienne est le premier au monde à utiliser ce format. Il s’agit de l’étape initiale pour le développement de nouvelles applications de gestion du trafic aérien qui exploitent des données météorologiques.

Mardi 5 septembre 2017


Partout dans le monde, des données météorologiques opérationnelles sont échangées, notamment pour le secteur aérien et ce, sous la supervision de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale). Belgocontrol est l’un des principaux acteurs européens dans la communication de données météorologiques au sein de l’OACI, parce qu’elle gère une des trois banques de données OPMET (OPerational METeo) en Europe. C’est pourquoi l’OACI a demandé à Belgocontrol de jouer un rôle de pionnier dans l’implémentation des nouveaux formats de données météorologiques.

Standard du futur

Depuis le mois de juillet, Belgocontrol utilise le format IWXXM (ICAO Meteorological Information Exchange Model) pour la diffusion de données météorologiques. Ce format de messages ainsi que le modèle de données y afférent deviendront un standard de l’OACI à partir de 2020 et seront, par conséquent, obligatoires. Dans le domaine de la météo, il s’agit aussi d’une première étape de l’implémentation du concept SWIM (System Wide Information Management) qui a été développé au sein de SESAR (Single European Sky ATM Research). 

Applications nouvelles

Belgocontrol envoie désormais les données sous ce nouveau format au centre régional OPMET de Londres, qui se charge ensuite de les diffuser dans le monde entier. Le format IWXXM permettra à l’avenir de créer des applications intégrées avec une présentation plus claire des données météorologiques, associées à d’autres informations aéronautiques pour, par exemple, les aéroports. 

Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol : « L’échange de données météorologiques est extrêmement important dans l’aviation. En gérant une banque de données, notre service Météo joue un rôle central en Europe. En étant le tout premier à utiliser le nouveau format pour l’échange de données, nous montrons à présent aussi l’exemple au reste du monde. Cela démontre que nous voulons continuer à jouer un rôle de premier plan dans le domaine de la météo. »

Ce projet d’implémentation a été coréalisé avec le soutien financier de l’Innovation and Networks Executive Agency (INEA) de la Commission européenne, dans le cadre de la phase de déploiement SESAR. 

Vous trouverez de plus amples informations sur ce projet via le site https://www.belgocontrol.be/wxxm.